L’Alliance

La Direction

  • veille aux intérêts des membres de l’Alliance
  • représente les cadres auprès de leur employeur respectif, dont le gouvernement
  • fournit aux membres des services professionnels en relations de travail et en gestion de la carrière
  • informe les cadres sur des sujets d’intérêt pour eux, par le biais de communications efficaces
  • assume la gestion des affaires de l’Alliance
  • contribue aux orientations de l’Alliance
  • réalise les plans d’action

La Direction est composée de la présidente-directrice générale, de la directrice de l’administration et des projets spéciaux, de la directrice de la gestion de la carrière, de professionnels en relations de travail et en communication et de personnel de soutien.

 

La présidente-directrice générale

Anne GosselinMme Anne Gosselin entre en fonction comme présidente-directrice générale de l’Alliance des cadres de l’État le 18 janvier 2016.

Jouissant d’une vaste expérience en gestion et en relations de travail, elle compte plus de 20 ans d’expérience au sein de l’État. Elle a œuvré au Conseil de gestion de l’assurance parentale, à la Commission de la fonction publique, au Secrétariat du Conseil du trésor, au Ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale, au Ministère du Travail et au Bureau de révision de la CSST. Avant de joindre l’Administration publique québécoise, elle a travaillé notamment à la Centrale de l’enseignement du Québec et à Emploi et Immigration Canada. Elle a aussi été chargée de cours en relations de travail à l’Université du Québec à Montréal et en relations industrielles à l’Université de Montréal.

Mme Gosselin a 2 baccalauréats, un en sciences politiques et un autre en sciences juridiques, de même qu’une scolarité de maîtrise en relations industrielles. Elle est membre du Barreau et membre de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés. Elle détient également le titre d’administratrice de société certifiée.

Mme Gosselin possède toutes les compétences requises pour faire face aux enjeux concernant les cadres, notamment la défense de leurs intérêts et de leurs droits, ainsi que la reconnaissance de leur rôle déterminant dans la gestion de l’État